Please reload

Articles récents

La barre au sol : les bienfaits d'une discipline en douceur

15/10/2019

1/10
Please reload

Articles favoris

Un invité de marque dans l'École...

17/03/2016

Il y a quelques semaines, nous avons eu l'honneur d'accueillir André Malosá au sein de notre École. Maître de ballet au Brésil, ancien danseur de Victor Ullate (Espagne) et du Jeune Ballet de France, et membre de l'organisation du Tanzolymp (Festival International de Danse - Berlin), il est venu partager sa passion et sa vision de la danse avec nos élèves.

 

Expérience inédite au sein de l'École, nos danseuses vous livrent leurs impressions...

 

 

La venue d'André, entre appréhension et curiosité

 

"Quand j'ai appris qu'André allait venir, j'étais assez intriguée car c'est nouveau pour nous, on ne connait pas la personne, sa manière d'enseigner" explique Zoé. Sans compter que "c'était la première fois qu'un homme allait nous faire un cours de danse", précise Ambre. Toutes partageaient cette curiosité de l'inconnu, et surtout l'envie de montrer à André de quoi elles étaient capables. Ainsi, Lucie "voulait qu'il se rende compte de notre niveau, et du niveau de la classe, pour ne pas le décevoir" .

 

Un cours artistique

 

Manon raconte qu'André Malosá "a une façon d'enseigner qui donne envie de danser avec son coeur d'abord, et de se libérer de tout le reste en se laissant aller." Il a recentré les élèves sur l'artistique, en portant une attention particulière au haut du corps, aux bras, et à la respiration. "Il nous a expliqué que le côté artistique était tout autant important que la technique, et que l'on peut se surpasser. Ce n'est pas grave si on n'y arrive pas tout de suite, tant que l'on prend en compte les conseils"  confirment Léa et Violaine.

 

La transmission de la joie de danser 

 

D'une voix commune, nos danseuses retiennent la joie de vivre et de danser, véhiculée par André Malosá. Ambre évoque "son plaisir d'être là, qui était assez émouvant. Il a su nous faire comprendre que danser est une chance et qu'il ne faut pas avoir peur de le montrer". "Il nous a beaucoup parlé d'avoir l'air heureux de danser" explique Maïa. Pour Marie et Manon, André a "une joie contagieuse, car il transmet son sourire tout aussi facilement que son savoir faire et son amour de la danse".

 

Une rencontre riche en émotions, et une expérience à reconduire !

 

 

Merci à André Malosá pour son partage, et aux élèves pour leurs témoignages.

 

 

Please reload

Restez connecté
Please reload

Nuage de Tags